Espace Galilée® - Espace Carrel® - R.P. Joseph Galilée & Marie-France Carrel - Route de Raisse 30 - CH-2855 Glovelier - +41 32 426 43 37 - +41 26 424 24 01 - +41 79 763 28 08 - Fax : +41 26 424 24 03


Aller au contenu

Cheminées Cosmotelluriques

Géobiologie

Les cheminées cosmotelluriques sont des entités du plan éthérique vivant entre 70 et 200 m sous terre[réf. nécessaire]. Pour les clairvoyants, leur aspect ressemble à une fleur[réf. nécessaire]. Elles ont des hauteurs différentes variant en moyenne entre 100 et 250 m.

Chez certains auteurs, on trouve parfois l'appellation puits énergétique pour désigner les cheminées. La croix celtique reproduit le schéma d'une cheminée cosmotellurique à quatre bras vue du dessus, et l'on retrouve ce type de cheminées sur les anciens lieux sacrés des Celtes de façon systématique.


C'est au courant de l'année de 1983 que Guy Tison, géobiologue de profession à découvert le phénomène de colonnes dont la répartition sur la surface de la terre tient parfois de l'anarchie. Roger Pencreach agira également de façon positive sur son développement et sa mise à jour.

Vers les anneés 50, l'Abbé Mermet faisait allusion à des colonnes verticales dont la radiation détectée s'élevait au-dessus du corps.



La cheminée cosmotellurique positive (CCT) dont le diamètre varie le plus souvent entre 1 à 3 mètres a une forme cylindrique invisible qui émane du coeur de la terre et s'élève à la verticale, traversant tout sur son passage sans être affectée pour autant.


La cheminée cosmotellurique positive (CCT) est composé d'un coeur et de 7 cercles concentriques, elle peut également s'étendre sous la forme de bras dont le nombre varie de 1 à 4, c'est souvent le maximum qui émerge du noyau. Le mouvement vital de la CCT est semblable à une respiration dont le phénomère détectable soit de manière radiesthésique ou par les sens extra-sensoriels fait apparaître trois types de mouvements : dextrogyre, lévogyre et balancement.



Le muvement ascendant appelé expiration tellurique s'élève à environ +/- 3 minutes suivi d'un temps neutre, quant au mouvement descendant, il s'élève à +/- 2 minutes, suivi également d'un temps neutre. Le niveau vibratoire émis par la CCT décrit la qualité énergétique en mouvement. Lorsque la CCT émet une vibration basse ou diminuée selon un importance en rapport a pour objet d'affaiblir le corps physique et l'inverse pour la CCT à vibration supérieure qui récharge l'individu lui apportant un surcroît de force énergétique et vibratoire.



Géobiologie | Réseaux Telluriques | Analyse | Liens | Orgone | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu