Espace Galilée® - Espace Carrel® - R.P. Joseph Galilée & Marie-France Carrel - Route de Raisse 30 - CH-2855 Glovelier - +41 32 426 43 37 - +41 26 424 24 01 - +41 79 763 28 08 - Fax : +41 26 424 24 03


Aller au contenu

Ernst Hartmann

Analyse

Le Docteur Ernst Hartmann, né à Mannheim le 10 novembre 1915, étudia la médecine à Mannheim et Jena et fut l'un des pionniers de la géobiologie.


Il démontra que la prospérité physique et spirituelle de l'homme était intimement liée à son environnement. Il avait travaillé au cours de la deuxième guerre mondiale en tant que médecin de personnel militaire puis, après la guerre, ouvrit un cabinet à Eberbach, où il exerça pendant plus de 40 ans. Dès le début de sa carrière médicale il s’intéressa à réaliser des statistiques concernant ses patients et leurs maladies. Il constata ainsi que nombre de ses patients venaient régulièrement le consulter pour des maladies paraissant clairement maîtrisables et que, pourtant, aucun médicament n’arrivait à maîtriser.

Il en vint donc à soupçonner une influence externe liée à l’environnement immédiat de certains de ses patients. Ses suppositions se vérifièrent, après qu’il eut fait une recherche sur la mortalité dans un hôpital où il travaillait. A sa grande surprise, il observa que certains lits étaient plus pathogènes que d'autres. Hartmann constata ainsi que la mortalité était plus élevée dans un lit que dans un autre. Après avoir inversé les lits, il put conclure que ce n’était pas le lit qui était en cause mais son emplacement. Il en vint donc à soupçonner des ondes terrestres.


Il confronta d’autres travaux antérieurs et ultérieurs. Cela lui permit alors de décrire, avec l'aide de son frère qui était physicien, des murs d'ondes verticaux d’une largeur de 21 cm orientés nord-sud et est-ouest. Ces bandes forment sur le globe terrestre à notre latitude un réseau de bandes Nord-Sud espacées de 2 mètres et de bandes Est-Ouest espacées de 2,5 mètres. Les lits les plus pathogènes sont situés sur un croisement de ces bandes, appelé aujourd'hui nœud de Hartmann, entré en résonance avec des ondes telluriques. Il constata ensuite qu’il suffisait d’adapter la place des lits pour que certaines maladies disparaissent régulièrement rapidement.

Pour étendre plus loin les résultats de ses recherches, il organisa dès 1951 des séminaires et des colloques à Eberbach. Puis en 1961, il fonda un Centre de recherche pour la géobiologie qu’il présida pendant près de trente ans. Il décéda à Waldkatzenbach le 23 octobre 1992.

Source :

Géobiologie | Réseaux Telluriques | Analyse | Liens | Orgone | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu